Cakes et pains·Recettes salées

Miam… du cornbread !

Les recettes de cornbread chez moi c’est un peu comme les recettes de cookies. Je suis toujours en train d’en tester de nouvelles avec les moyens du bord – celle-ci comporte de la compote de pomme, qui se révèle être un bon liant, mais que je n’ai pas toujours sous la main.
Le cornbread se déguste le matin ou au goûter avec du beurre, de la confiture, du beurre de cacahuètes, du sirop d’érable ou de la pâte à tartiner (pas tout ça en même temps, bande de grands sales !) ou avec du salé  : soupes, bouillons, salades ou plats en sauce.

Pour aujourd’hui donc, un cornbread version compote (on ne sent pas du tout le goût de la pomme), avec plus de farine de maïs qu’à l’accoutumée, j’avais peur qu’il ne lève pas assez mais ce fut tout à fait honorable. Et j’ai surtout de la farine de maïs périmée à écouler.
Je rappelle à toutes fins utiles de mettre du bicarbonate en remplacement de la levure avec la farine de maïs semble lui donner un goût fort malheureux de crevette. Je n’ai toujours pas élucidé le mystère. Si ça se trouve il n’y a que chez moi que ça fait ça, à vous de voir si vous vous sentez d’humeur téméraire…

Cornbread

Ingrédients
• 180g de farine de maïs
• 110g de farine blanche
• 100g de compote de pomme
• 30 cl de lait végétal
• 40g de sucre roux
• 20 g de margarine ou huile végétale
• un sachet de levure chmique
• une pincée de sel

Préparation
– Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez les farines, le sucre, la levure et le sel.
– Ajoutez le lait en mélangeant bien.
– Incorporez la compte et la margarine et mélangez.
– Versez la pâte obtenue dans un moule et enfournez.
moule à manqués : 25 minutes de cuisson
moule à cakes : 40 à 45 minutes de cuisson

Bon appétit & peas and love !

Cakes gâteaux et muffins·Recettes sucrées

Miam… des brownies !

Les brownies sont une valeur sûre. Parce que c’est riche en chocolat, en noix et en réconfort. Et le brownie est un des meilleurs exemples du fait qu’on peut complètement oublier un ingrédient (la levure) et se retrouver avec quelque chose de tout à fait délicieux.
La grande prêtresse de l’Avocat vous déconseille cependant d’oublier le chocolat dans cette recette. Il ne faudrait quand même pas tenter le diable

Brownies

Ingrédients
• 200g de chocolat noir
• 2 CS de cacao en poudre
• 170g de farine
• 120g de sucre roux
• 30 cl de lait végétal
• 5 CS d’huile neutre
• 1 cc de vanille liquide
• 150g de noix/ amandes / noisettes…
• une pincée de sel.

Préparation
– Préchauffez votre four à 180°C.
– Faites fondre le chocolat dans un cul de poule au bain-marie. Réservez.
– Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le cacao en poudre et le sel.
– Incorporez l’huile, le chocolat fondu et le lait végétal.
– Concassez vos noix et ajoutez-en 100g à la préparation.
– Versez la pâte dans un moule huilé et saupoudrez du reste de noix. Réservez le récipient vide.
– Enfournez pour au moins 20 minutes (le temps de cuisson peut être doublé selon la hauteur de la pâte dans le moule. La pointe d’un couteau doit ressortir à peu près sèche (on remarque ma grande précision, mais malheureusement, la cuisson et moi, c’est bien souvent au feeling…)
– Allez vous asseoir sur votre canapé avec un thé et léchez consciencieusement le saladier qui contenait la pâte.

Lorsque le gâteau est refroidi, coupez le en carrés pour une vraie présentation de brownies.

Bon appétit & peas n’d love !

Recettes salées·Tartes quiches et tourtes

Miam… une tourte champignons, cidre et châtaignes !

Voici une très très chouette recette de tourte aux champignons et au cidre, dégotée chez Myrtee – et servie à Noël en plat principal, elle a été très appréciée. Les recettes de Myrtee sont de toute façon à chaque fois une franche réussite, si vous ne connaissez pas son site, je ne peux vraiment que vous encourager à aller y faire un petit (ou un grand) tour.

J‘ai changé quelques ingrédients mais l’essentiel est là ! j’avais un peu peur que rajouter de la châtaigne donne un aspect un peu « bourratif » à la tourte mais en fait, c’est vraiment passé tout seul. Joliment festif et délicieusement savoureux.

Les photos de Myrtee sont beaucoup plus classes que les miennes !


Tourte champignons, cidre et châtaignes

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 600g de champignons de Paris
  • 1 gros oignon
  • 100g de tofu fumé
  • 150g de châtaignes environ
  • 20cl de cidre brut
  • 20cl de crème de soja
  • une pincée de sel
  • un peu de persil frais
  • de la margarine
  • 1 c.à.s. de paprika

Préparation

– Epluchez votre oignon. Emincez-le, ainsi que vos champignons. Coupez votre tofu en petits carrés.
– Faites les griller 5 minutes dans une cuillère à soupe d’huile sur un feu très fort. Ajoutez un peu de sel. Versez le cidre dans la poêle et laissez réduire au moins 10 minutes à feu moyen, jusqu’à ce qu’il n’y ait quasiment plus de liquide.
– Ajoutez enfin les châtaignes un peu émiettées, le tofu, le persil et la crème, mélangez et faites réduire encore un peu sur le feu. Laissez refroidir la préparation obtenue.

– Préchauffez votre four à 180°C.
– Etalez votre première pâte feuilletée dans un moule à tarte. Percez-la de quelques trous à l’aide d’une fourchette.
– Versez la préparation aux champignons et recouvrez avec la deuxième pâte. Vous pouvez dessiner de jolis motifs au couteau (délicatement) et percez une cheminée.
– Faites fondre votre margarine dans un petit bol et mélangez-la avec le paprika. Badigeonnez le mélange obtenu à l’aide d’un pinceau.
– Enfournez pour 30 à 40 minutes.
Laissez refroidir et dégustez.

Bon appétit & peas n’d love !

Crêpes et galettes·Recettes sucrées

Miam… une galette des reines à la frangipane !


L
e 6 janvier, on tire les rois (mais moi je préfère les reines, ce sera donc une galette des reines, na).
Et c’est pareil quand on est végane ! Il n’y a pas de raison, ce n’est pas parce qu’on est des mangeurs de cailloux qu’on va se priver d’un empiffrement dans les règles de l’art à base d’amande et de pâte feuilletée !
C‘est pour moi une digne façon de terminer les Saturnales, Noyüle, l’anniversaire de mon père et toutes les réjouissances de fin et de début d’année. Et elle démarre fort, celle-ci !
(à noter que c’est généralement aussi mon gâteau d’anniversaire, pourtant fin janvier. De la galette à la frangipane, je crois que je pourrais en manger toute l’année.)

Astuce : si comme moi vous n’avez pas de fève « traditionnelle », utilisez une vraie fève (la légumineuse, quoi), un pois chiche sec ou une pièce de monnaie préalablement bien nettoyée (vinaigre blanc). Et bien sûr, ne faites pas comme moi, c’est à dire bien la préparer la veille (trempage dans le vinaigre, pour la pièce de monnaie) pour finalement l’oublier au moment de la préparation…

La galette qui était ronde à la base mais qui a hélas quelque peu souffert de l’ouverture du four à 30 minutes. Too bad !

Galette à la frangipane

Ingrédients
– 2 pâtes feuilletées sans beurre
–  250g de poudre d’amande
– 100g de sucre roux
– 80g de crème végétale (soja ou amande)
– 50g de margarine (ou d’huile végétale)
– 30g de maïzena
– 3 à 5 cl de lait végétal
– 3 CS de rhum (facultatif)
– quelques gouttes d’extrait d’amande amère (facultatif également mais jamais je ne m’en passe)

Préparation
– Préchauffez votre four à 200°C.
– Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande, le sucre, la maïzena, le rhum et l’extrait d’amande.
– Ajoutez la margarine fondue, la crème et le lait végétal. Remuez avec une cuillère jusqu’à obtenir un mélange homogène, un peu souple mais pas trop (vous voilà bien avancés).
– Sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson, étalez (au milieu) votre première pâte. Percez-la de quelques trous.
– Versez votre péparation à l’amande au milieu de ladite pâte et étalez-la uniformément jusqu’à à peu près 2 cm du bord. Avec un pinceau ou une spatule souple, badigeonnez d’eau le bord (ce qui permettra à la deuxième pâte de bien coller à la cuisson).
– Déposez la deuxième pâte sur la première et ramenez les bords vers vous. Soudez en appuyant avec une fourchette tout le long du bord et percez un trou au milieu de votre galette, afin de faire une « cheminée ». Vous pouvez dessiner (délicatement) les motifs de votre choix sur la pâte feuilletée du dessus à l’aide d’un couteau. Pour finir, badigeonnez de lait végétal le dessus de votre galette.
– Enfournez pour 30 minutes environ.

Laissez refroidir (un peu) et dégustez avec une bolée de cidre safe (si vous en trouvez du végane, mais ça c’est pas facile car c’est généralement clarifié avec des produits animaux : colle de poisson, gélatine animale, albumine (oeuf) ou caséine (lait)). Bref. On se fait avoir partout.

Bonne gourmandise & peas ‘nd love !

Au quotidien

Début d’année – Bonne année !


J
‘aime bien les débuts d’année ; c’est en quelque sorte l’occasion d’une remise à zéro et d’un nouveau départ.
Ne vous y trompez pas, je pense qu’on repart à zéro dès qu’on veut. Chaque instant est la possibilité de se trouver devant une page vierge, blanche et lisse : on prend son crayon et on écrit soi-même le prochain chapitre. On évolue dans le champ des possibles, sans cesse, chaque jour, chaque minute, chaque seconde, bien que tout, y compris parfois nous-même, semble parfois nous chuchoter ou nous hurler le contraire. On n’a pas besoin d’un nouveau cahier à chaque fois qu’on veut commencer une nouvelle page.
Mais il est parfois agréable d’avoir symboliquement cette impression de nouveau départ. J’adore les débuts de semaine, les débuts de mois (et je ne dis pas ça pour la paie !), les débuts de cycle lunaire (mes préférés). Et quoi de plus « radical » et de plus clair pour ce faire qu’une nouvelle année ? (Bien que ce soit finalement plutôt arbitraire…)
Je ne parlerai pas de mes résolutions – en réalité elles ne changent pas ces dernières années, je ne les vois de toute façon pas comme des buts à atteindre – car ce sera toujours un combat, harmonieux certes mais jamais gagné – mais comme un chemin de vie. L’amour de soi, le don aux autres, le respect du vivant, et tout en vice versa. Les débuts d’année sont cependant l’occasion de faire un point, de déterminer ce dont on ne veut plus, de reforcer son Intention, pour vivre une vie merveilleuse et créative au quotidien, sans se projeter dans un futur plus qu’hypothétique ou se réfugier dans un passé qui n’existe plus.

Je vous souhaite à toutes et à tous une merveilleuse année. Une merveilleuse journée, une merveilleuse vie. Commençons simplement là où nous en sommes aujourd’hui.

De l’amour. De la santé, et de la joie.
Et bien sûr, je vous souhaite de la gourmandise. Dans le respect de votre corps et de la vie, afin d’atteindre la plénitude de l’unicité.

Cakes gâteaux et muffins·Recettes sucrées

Miam… des cookies aux pépites de chocolat !

Hier, c’était Noël, et il fallait qu’on fasse des cookies pour le père Noël.
Bon, je ne souscris pas du tout à l’idée d’entortiller les enfants avec des craques sur un père rouge venu du ciel – je suis au contraire du genre à casser les pieds de tout le monde au dessert avec les VRAIES origines des croyances (généralement païennes) qui ont donné lieu aux mythes d’aujourd’hui, sur les dérives complètement crétines desdites célébrations ainsi que sur la nocivité du mensonge  aux enfants comme type de véhicule des traditions, etc, etc (il ne s’agirait pas de manquer à mon statut de vegan enquiquineuse) –  mais quand on m’a demandé de préparer des biscuits (vegans) pour que le p’tit apporte religieusement sous le sapin le casse-dalle du grand Vieux, j’ai dit, bon, ok, avec plaisir, des cookies quoi, moi je suis toujours partante ! Le gamin aura des étoiles dans les yeux, on suivra un sacro-saint rituel qui fédère la famille, donne un air de complicité mystique à l’après-midi, et va surtout nous faire notre 4h pendant que le p’tit roupille. Avec du vin chaud.
Une recette toute simple donc, mais terriblement efficace (et sans oeuf, sans beurre et sans lait).
Et autant vous dire que le tribut « pour le père Noël » prélevé sur la production a été réintégré au menu fissa. Et qu’en fait de renne, c’est le labrador qui a boulotté la carotte initialement destinée à Rudolf. La magie de Noël quoi.

Cookies aux pépites de chocolat

Ingrédients (pour 9 à 12 cookies)
– 150g de farine
– 20g de fleur de maïs type maïzena
– 100g de sucre roux
– 55g d’huile
– 5 cl de lait végétal (amande pour moi)
– 1 cc de vanille
– 1 cc de levure chimique
– une pincée de sel
– 100g de chocolat noir (tablette ou chunks)

Préparation
– Préchauffez votre four à 180°C.
– Dans un saladier, battez le sucre, la vanille et l’huile.
– Ajoutez le lait végétal et mélangez à nouveau jusqu’à obtenir une préparation homogène.
– Dans un autre récipient, mélangez la farine, la levure, la maïzena et le sel.
– Ajoutez le contenu de ce récipient au premier saladier et mélangez sommairement à l’aide d’une cuillère. La pâte doit être légèrement plus collante et pâteuse que sableuse. Si ce n’est pas le cas, rajoutez un peu d’huile.
– Versez le chocolat coupé en pépites dans la préparation obtenue et amalgamez le tout sans toutefois trop travailler la pâte.
– Sur une plaque de cuisson allant au four, recouverte de papier sulfurisé, formez de petites boules de pâte avec la paume de vos mains. Les cookies s’étaleront un peu à la cuisson donc prévoyez le coup et ne les serrez pas autant qu’une armada de gamines à un concert de Justin Bieber.
– Enfournez pour 10 minutes et surveillez de prêt à partir de ce moment (le temps varie selon la taille des cookies. Ici on en a fait une bonne douzaine donc une dizaine de minutes a suffit.
– Laissez refroidir sur une grille à gâteau.

Bonne gourmandise & peas and love !

Cakes gâteaux et muffins·Recettes sucrées

Miam… un marbré vegan !


C
‘est l’hiver, Noël approche, on crame des mecs et on fait des gâteaux. Et ce dans la plus grande convivialité. Cette année ne faisant pas exception à la règle, je vous livre ici la recette ultra simple (et ultra bonne) de mon marbré vegan.
Le marbré qui plus est est une valeur sûre des desserts (avec un goût qui n’est pas sans rappeler celui des Savane, en l’occurrence). Chocolat, vanille, une association qui roule.

Marbré

Ingrédients

° 150g de farine
° 2CS de maïzena
° une banane ou 100g de compote
° 70g d’amande en poudre
° 80g de sucre roux
° 10cl de lait végétal
° 5 cl d’huile neutre
° 100g de chocolat noir à pâtisser
° un sachet de levure chimique
° une pincée de sel
° 1 cc d’arôme de vanille

Préparation

– Préchauffez votre four à 180°C.
– Dans un saladier, mélangez la farine, le sel, le sucre et la levure.
– Ajoutez la banane (au préalable mixée), l’huile et le lait. Mélangez de manière à obtenir une pâte homogène.
– Cassez le chocolat en morceaux et faites-le fondre au bain-marie.
– Séparez la pâte en deux et ajoutez dans l’une la vanille, dans l’autre le chocolat. Si la pâte au chocolat semble beaucoup plus lourde que celle à la vanille, déliez-la avec un peu de lait végétal.
– Versez la pâte dans un moule en silicone en alternant une cuillère de pâte vanille, une cuillère de pâte chocolat, une cuillère de pâte vanille, une cuillère de pâte chocolat, une… bref, je pense que vous avez saisi l’idée.
– Enfournez pour 45 minutes environ – surveillez la cuisson (et selon les fours, ça peut prendre jusqu’à une heure). Dès lors qu’une pointe de couteau plantée dans le gâteau ressort sèche, c’est qu’il est cuit.
– Laissez refroidir et dégustez.

Bon appétit & peas and love !