Cakes et pains·Recettes salées

Miam… des pains à burger !

[aucune photo – eh ouais, c’est pas vendeur mais bon…
Imaginez un très, très bon pain à burger et puis voilà ]

Les burgers maison sont toujours tellement meilleurs que les burgers du commerce, surtout ceux des grands-groupes-dont -je-ne-veux-pas -prononcer le nom…
Et c’est simple comme bonjour ! Surtout quand, comme moi, on utilise la machine à pain pour effectuer le pétrissage (oui, je suis une grosse flemmarde, je l’avoue… beaucoup de gens adorent pétrir leur pain, moi je n’aime pas, je mets de la farine partout, je me fais mal au poignet… bref, MAP un jour, MAP toujours.)

Pains à burger

Ingrédients – pour trois pains (je vous assure que vous aurez moins faim après ça)

  • 260g de farine
  • 5g de levure de boulanger
  • 60g d’eau tiède
  • 100g de lait végétal
  • 1 càs de fécule de maïs (si vous n’en n’avez pas, c’est pas un drame)
  • 1 càc de sucre
  • 20g d’huile
  • Sel
  • 1/2 sachet de levure de boulanger
  • graines de sésame, de pavot, de chia, de lin…

Préparation

– Dans la cuve de la MAP, mettez l’eau, l’huile et le lait. Ajoutez dans le coin droit (ou gauche) le sucre, dans le coin gauche (ou droit) le sel.
– Versez la farine, puis la levure.
– Mettez en marche le programme pétrissage et levage (généralement 1h30 environ).
Et laissez la machine faire tout le boulot ! Mouahaha !

– Préchauffez votre four à 200°C.
– Séparer votre pâte à pain en trois et disposez les boules à distance les unes des autres, sur une plaque allant au four, couverte de papier sulfurisé.
– Avec un pinceau de cuisine, badigeonnez les boules de pain d’eau tiède et saupoudrez de sésame, de pavot, de chia…
– Enfournez pour 20 minutes.

A garnir de steaks végétaux, de galettes de légumineuses, etc.

Bon appétit & peas and love !

Tartinades terrines et pâtés

Miam… du houmous de betterave !

 

Ce qui est chouette avec la betterave, c’est sa jolie couleur pourpre et son goût sucré. Comme j’aime à la folie le houmous à toutes les sauces (on finira par le savoir ! ), lorsque je suis tombée sur cette super recette chez Myrtee, j’ai instantanément eu envie d’essayer l’idée ! Et je n’ai pas été déçue du voyage… J’ai juste ajouté un peu plus de betterave pour un goût plus prononcé, mais cette texture crémeuse et cette couleur marrante ont séduit tout le monde ici (même les chats !). A refaire pour l’apéro par exemple.

Houmous de betterave

Ingrédients
– le jus d’un demi citron
– une grosse boite de pois chiches en conserve
– 200g de betteraves cuites
– 2 CS de tahin (purée de sésame)
– 1 pincée de sel
– 1/2 gousse d’ail
– une tombée de cumin
– une tombée de noix de muscade
– une tombée de coriandre
– une tombée de paprika
– une tombée de cardamome
– pourquoi pas un brin de persil
[si vous n’avez pas toutes les épices, vous pouvez bien faire l’impasse sur une ou deux… l’essentiel pour moi restant le cumin et la muscade]

Préparation
– Dans un récipient, mettez le tahin et pressez le citron. Mélangez à la cuillère jusqu’à ce que le mélange soit homogène, clair et presque crémeux.
– Égouttez les pois chiches en récupérant l’aquafaba (le jus des pois chiches).
– Ajoutez les pois chiches dans le récipient en deux fois. Pré-écrasez vigoureusement à la cuillère (le houmous se mérite !). Versez l’équivalent de 3 CS d’aquafaba.
– Ajoutez l’huile d’olive, la demie gousse d’ail hachée et le sel. Mixez finement le tout.
– Ajoutez les épices au fur et à mesure et gouttez jusqu’à trouver l’harmonie de saveurs qui vous conviendra.
– Pour finir, ajoutez les betteraves coupées en petits dés et remixez à nouveau. Je trouve les épices plus difficiles à doser si on ajoute la betterave avant.
– Consommez votre houmous tout de suite ou réservez-le au frais.

Bon appétit & peas and love !

Recettes salées

Miam… des galettes de haricots rouges et poivron aux épices !

 

Plus le temps passe et moins j’ai envie d’acheter les simili carnés du commerce… Alors, pour continuer à avoir une ration de protéines à chaque repas, on a toutes les bonnes raisons du monde de miser sur les galettes de légumineuses ! Aujourd’hui ce sont les haricots rouges qui sont à l’honneur, avec une recette assez épicée, parfaite par exemple dans des burgers.
On peut même les congeler avant de les faire cuire pour les utiliser plus tard, bien pratique en semaine.

Galettes de haricots rouges et poivron aux épices

Ingrédients 
– une boite de haricots rouges en conserve (250g)
– un demi oignon
– une demie gousse d’ail
– un demi poivron rouge
– une tombée d’épices type mexicaines
– 60g de farine blanche
– 50g de chapelure (si non, compléter par un peu de farine ou de flocons d’avoine par exemple, mais la chapelure apporte un peu de croquant)

Préparation
– Hachez finement l’ail et l’oignon. Coupez le poivron rouge en petits morceaux.
– Égouttez les haricots rouges, rincez-les et mettez-les dans un saladier.
– Ajoutez le reste des ingrédients ( sauf la farine et la chapelure) et mixez le tout.
– Lorsque vous avez une pâte homogène (mais pas la peine non plus de faire tourner le mixeur des heures), ajoutez peu à peu la farine en remuant avec une cuillère, puis incorporez la chapelure. Si les galettes ne se tiennent vraiment pas, vous pouvez rajouter un peu de farine.
– Mettez une poêle à chauffer avec un peu d’huile et une fois la poêle chaude, formez des galettes de pâte avec la cuillère. Laissez cuire quelques minutes de chaque côté (attention en retournant les galettes, elles sont assez fragiles).
Vous pouvez utiliser ces galettes dans des burgers, ou avec un accompagnement de salade verte ou de blé aux légumes.

Bon appétit & peas and love !

Gratins soupes et purées

Miam… de la soupe de carotte au curry et à la coco

C‘est l’été, mais ce soir il faisait froid après avoir plu toute la journée, et nous n’étions vraiment pas contre un plat chaud et réconfortant.
De plus, nous avions mangé hier chez Rawcoco (un excellent petit snack vegan sur la Rochelle), une soupe de carottes au curry, et nous avons eu envie de réitérer le plaisir gustatif.
On s’est régalé chez eux hier mais en toute modestie, j’ai trouvé que notre soupe de ce soir était meilleure ! Davantage de curry et de lait de coco… forcément ! Mais  cependant, notre soupe n’était pas cuisinée avec de l’eau distillée, filtrée, passée au vortex et sur de la sunghite, comme c’est le cas chez Rawcoco (on peut dire qu’ils vont loin ! J’adore ce genre de concept un peu perché).

Soupe de carotte au curry et à la coco

Ingrédients pour deux mugs
– 5 belles carottes
– une briquette de lait de coco (20cl) (vous pouvez en mettre seulement 10cl mais bon, on n’avait pas envie de remettre la moitié au frigo)
– 1/2 bouillon cube
– une tombée de curry (au goût)

Préparation
– Portez de l’eau à ébullition dans un faitout.
– Pendant ce temps, épluchez et coupez vos carottes en rondelles.
– Mettez-les dans le faitout avec le bouillon cube – grosso modo, l’eau doit couvrir les carottes de 5cm. Couvrez et laissez sur le feu jusqu’à ce que les carottes soient cuites (plus ou moins 20 mins).
– Ajoutez le lait de coco, le curry et mixez. Si la consistance est trop épaisse, ajoutez un peu d’eau.
Et voilà c’est prêt !

Bon appétit & peas and love !

Tartinades terrines et pâtés

Miam… du houmous de pois chiches !

 

Je me rends compte que j’ai déjà posté des recettes de houmous de flageolets et de chou-fleur, mais pas  » le seul le vrai l’unique », avec des pois chiches (et dieu sait que les pois chiches, c’est le bien). En ce qui me concerne, je l’ai déjà dit, je suis houmousexuelle : voir du houmous provoque chez moi une palpitation cardiaque, une salivation excessive et une envie de me transformer en morceau de pain pour plonger tête la première dans ledit houmous et en ramener le plus possible.
Sinon, tout va très bien pour moi. Surtout avec la recette de houmous qui va suivre. D’ailleurs je n’ai toujours pas compris comment j’ai réussi à faire l’impasse jusqu’ici sur cette recette.

Les gens qui pensent que les vegans sont carencés et tout maigrichons ne pensent pas assez au fait que nous mangeons beaucoup, beaucoup de houmous.

(Ici, vous avez les dix bonnes raisons de manger du houmous tous les jours de votre vie (ouais ouais, je suis sûre que même le matin avec le thé ça passe crème d’amande !)


Houmous de pois chiches

Ingrédients
– le jus d’un demi citron
– une grosse boite de pois chiches en conserve
– 2 CS de tahin (purée de sésame)
– huile d’olive (moi je pars avec 2CS comme base mais mon mec, lui, y va au litron)
– 1 pincée de sel
– 1/2 gousse d’ail
– une tombée de cumin
– une tombée de noix de muscade
– une tombée de coriandre
– une tombée de paprika
– une tombée de cardamome
– pourquoi pas un brin de persil
[si vous n’avez pas toutes les épices, vous pouvez bien faire l’impasse sur une ou deux… l’essentiel pour moi restant le cumin et la muscade]

Préparation
– Dans un récipient, mettez le tahin et pressez le citron. Mélangez à la cuillère jusqu’à ce que le mélange soit homogène, clair et presque crémeux.
– Égouttez les pois chiches en récupérant l’aquafaba (le jus des pois chiches).
– Ajoutez les pois chiches dans le récipient en deux fois. Pré-écrasez vigoureusement à la cuillère avant de se lancer avec le mixeur. Versez l’équivalent de 3 CS d’aquafaba (vous pourrez en rajouter davantage par la suite.
– Ajoutez l’huile d’olive, la demie gousse d’ail hachée et le sel. Mixez finement le tout. Voyez à ajouter plus d’huile d’olive ou d’aquafaba (plus raisonnable) si la texture le demande. Je sais que c’est vague, mais le houmous se fait à l’instinct.
– Ajoutez les épices au fur et à mesure et gouttez jusqu’à trouver l’harmonie de saveurs qui vous conviendra.
– A l’aide de votre doigt (sisi, comme ça après vous pouvez le lécher), tracez une spirale décorative dans le houmous et inondez-là d’huile d’olive. Saupoudrez de paprika. Et léchez votre doigt.
– Consommez votre houmous tout de suite ou réservez-le au frais (en ce cas, recouvrez-le à même le houmous de film alimentaire pour éviter l’oxydation et une couleur un peu vilaine).

Bon appétit & peas and love ! Et houmous et paillettes sur vous tous.

Recettes salées·Tartinades terrines et pâtés

Miam… du houmous de flageolets !

Le houmous, chez nous, c’est une institution. J’adore le houmous. Je ferais des kilomètres sur les genoux pour du houmous. Mais attention, pas pour n’importe quel houmous – pour MON houmous. Je manque cruellement de modestie sur ce coup, mais je trouve que mon houmous est le meilleur de tous les houmous.
Rien que ça, la fille.
De temps en temps, pour varier un peu du houmous de pois chiches, j’utilise d’autres légumineuses (ou même du chou fleur). Aujourd’hui, c’est flageolets ! (en boîte, parce qu’on passe plus de temps à peindre et nettoyer les murs qu’à cuisiner…) Le goût change un peu, mais on retrouve l‘essentiel du houmous, son onctuosité, son goût de légumineuses et le plaisir qu’on a à s’essuyer le plat – car oui, ici on ne mange pas un houmous, on s’essuie un houmous. Jusqu’à faire totalement place nette, quelle que soit la quantité préparée à la base. Je n’ai AUCUNE limite lorsqu’il s’agit de houmous. En fait, je crois que je suis tout simplement houmousexuelle.
.

Houmous de flageolets

Ingrédients
– une grosse boîte de flageolets
– le jus d’un demi citron
– 2 CS de tahin (purée de sésame)
– 2 CS d’huile d’olive
– 1/2 cc de sel
– 1/2 gousse d’ail
– une tombée de cumin
– une tombée de noix de muscade
– une tombée de coriandre
– une tombée de paprika
– une tombée de cardamome
[si vous n’avez pas toutes les épices, vous pouvez bien faire l’impasse sur une ou deux… l’essentiel pour moi restant le cumin et la muscade)

Préparation
– Dans un récipient, mettez le tahin et pressez le citron. Mélangez à la cuillère jusqu’à ce que le mélange soit homogène, clair et presque crémeux.
– Égouttez sommairement les flageolets (la majorité du jus va rester pris entre les grains. En général, par principe je rince toujours les conserves, mais exceptionnellement pas pour cette recette. Vous pouvez cependant rincez les flageolets, il faudra seulement mettre davantage d’huile d’olive pour obtenir une consistance plus crémeuse).
– Ajoutez les flageolets dans le récipient, puis l’huile d’olive, la demie gousse d’ail hachée et le sel. Mixez finement le tout.
– Ajoutez les épices au fur et à mesure et gouttez jusqu’à trouver l’harmonie de saveurs qui vous conviendra.

Présentation : Avec une cuillère, vous pouvez former une spirale creusée dans votre récipient de houmous et y verser un filet d’huile d’olive, puis saupoudrer de paprika, la version classique d’une présentation de houmous.

Bon houmous & peas and love !

ptitpois

Légumes au four·Recettes salées

Miam… de délicieuses patates douces au four !

 J‘adore la patate douce ; cette texture toute fondante et ce goût légèrement sucré… passée un long moment au four, elle se révèle encore plus moelleuse (C’est incroyable comme elle caramélise d’ailleurs !) Son goût original plaît toujours beaucoup, et ça change un peu des pommes de terre classiques, que je consomme de toute façon assez peu. D’ailleurs, je trouve ça amusant qu’on dise « patate douce » et jamais « pomme de terre douce« … (à noter que le Grand Morfale m’a quand même demandé ce midi si ça poussait dans la terre… et je lui ai fait croire (avec succès) que ça poussait dans les arbres ! Ah ah !)
En tous cas, dans le genre facile et pas prise de tête, cette recette est parfaite ! On pose les patates à peine apprêtées dans le four et on les oublie un bon moment, pendant qu’elles cuisent tranquillement.
.

Patates douces au four

Ingrédients (pour 2 à 4 personnes)
– 4 grosses patates douces
– huile d’olive
– sel
Vous pouvez également ajoutez des épices (curry, cumin…) ou des herbes aromatiques.

Préparation
– Préchauffez votre four à 200°C (si votre four est un peu faiblard, vous pouvez le mettre jusqu’à 250°C)
– Lavez et brossez vigoureusement vos patates, sans les éplucher.
– Dans un plat allant au four (évidemment), disposez vos patates douces. Percez-les à l’aide d’une fourchette. Arrosez-les d’un filet d’huile d’olive, salez et ajoutez les herbes ou épices à votre goût.
– Enfournez pour une heure (retournez les patates à mi-cuisson).

Servez avec une béchamel végé ou tout simplement de la margarine ou de l’huile d’olive.

Bon appétit & peas and love !

ptitpois