Poêlées·Recettes salées

Miam… du blé et des haricots rouges tomate champignons à la mexicaine !

Une poêlée goûteuse aux saveurs mexicaines et aux multiples textures, miam ! Même si le poivron n’est pas tellement de saison, j’avais envie d’un plat rapide et simple d’inspiration mexicaine; aussitôt dit, aussitôt fait. L’association blé haricots rouge est tout simplement parfait, surtout lorsqu’on la rehausse avec des épices de type piments, cumin, coriandre, paprika, sésame. J’aime tellement cuisiner avec des épices, c’est vraiment ce qui fait la différence entre un plat qu’on mange comme ça et quelque chose qu’on savoure pleinement.

Poêlée mexicaine de blé aux poivrons, champignon et haricots rouges

Ingrédients
– un beau poivron rouge
– 1/2 boite de haricots rouges (125g environ)
– un oignon
– deux beaux champignons de Paris
– deux poignée de blé cuisson rapide (type ebly)
– 4 CS de coulis de tomate
– épices mexicaines / à chili
– sel

Préparation
– Émincez l’oignon. Mettez-le à revenir dans une poêle avec un peu d’huile.
– Lavez et coupez le poivron en petits dés, lavez et émincez les champignons.
– Ajoutez les poivrons et les champignons dans la poêle, éventuellement avec un peu d’eau pour le déglaçage. Salez, ajoutez les épices et laissez cuire une dizaine de minutes.
– Ajoutez le blé avec le coulis de tomate, les haricots rouges (égouttés et rincés) et un verre d’eau. Laissez le blé absorber l’eau – 10 minutes environ. Lorsque la poêlée a bien réduit, coupez le feu.

Variante : vous pouvez mettre davantage de coulis de tomate pour une poêlée plus onctueuse, que vous pourrez déguster en la sauçant avec du cornbread.

Bon appétit & Peas and love !

ptitpois

Poêlées·Recettes salées

Miam… de l’épeautre à la tomate et aux champignons !


En vidant petit à petit mes placards (toujours en vue du déménagement), je suis tombée sur un pot en verre rempli d’épeautre (que j’ai d’abord pris pour de l’orge entier, bravo la clairvoyance) qui datait sans doute de Mathusalem. On utilise très rarement l’épeautre, et c’est sans doute un tort. Ancêtre du blé, il a été énormément consommé par les égyptiens, les romains et les gaulois – à l’époque de Mathusalem, donc. Sa teneur en protéines est intéressante (12g pour 100g d’épeautre) et il est riche en magnésium et vitamines B (B1 et B9). Il est bon pour le transit, le stress, le sommeil et contient  8 des 9 acides aminés essentiels ! (C’est à dire le truc dont on a en réalité besoin quand on prétend avoir besoin « de protéines ». On a besoin des acides aminés qu’il y a DANS les protéines (animales ou végétales, on les y retrouve toutes, même si pas en même temps). L’épeautre fait également baisser le taux de sucre et de cholestérol dans le sang. Pour finir, sa texture est plutôt originale, à la fois tendre et craquante.

Je ne savais pas du tout comment cuire cette céréale ; j’ai opté pour une sorte de risotto-tomate avec une précuisson de l’épeautre. C’est ce qu’on peut reprocher à cette céréale – un temps de préparation tout de même assez long (il faut croire que les égyptiennes, les romaines et les gauloises n’avaient rien de mieux à faire).
Comptez donc une nuit de trempage et une heure de cuisson avant la préparation du plat qui suit.

Épeautre à la tomate et aux champignons

Ingrédients (pour deux personnes)
– 250g d’épeautre cuit *
– 60g de protéines de soja texturées
– 3 beaux champignons de Paris
– un oignon
– un bocal de coulis de tomates (environ 400g)
– une gousse d’ail
– sel, poivre
– huile d’olive
– bouquet garni (facultatif)

* Cuisson du petit épeautre
Mesurez votre volume d’épeautre. Idéalement, faites-le tremper une nuit dans un grand volume l’eau – cela diminuera le temps de cuisson et son taux d’acide phytique (qui nuit à l’absorption du calcium).
Rincez l’épeautre. Faites bouillir de l’eau (deux fois le volume de l’épeautre (eh oui, c’est pour ça qu’il fallait le mesurer avant)) et jetez-y l’épeautre. Salez et ajoutez un bouquet garni (facultatif). Laissez cuire en eau frémissante de 45 minutes à 1h (selon qu’il ait trempé ou non). Coupez le feu, couvrez la casserole et laissez gonfler l’épeautre pendant une dizaine de minutes. Récupérez votre bouquet garni.

Préparation
– Mettez vos protéines de soja à tremper dans de l’eau pendant minimum 1/4 d’heure.
– Pendant ce temps, émincez l’oignon et hachez l’ail. Mettez le tout à revenir dans une poêle chaude avec un peu d’huile d’olive pendant quelques minutes.
– Lavez et coupez le bas du pied des champignons. Émincez-les et ajoutez-les à la poêle.
– Lorsque les champignons commencent à dorer, égouttez les protéines de soja et ajoutez-les dans la poêle. Laissez cuire quelques minutes.
– Ajoutez un demi verre d’eau, puis le coulis de tomate, le demi bouillon cube et le bouquet garni (je ne sais pas s’il diffusera encore grand chose mais voilà.)
– Laissez mijoter une vingtaine de minutes en rajoutant si besoin de l’eau. Coupez le feu lorsque la consistance du plat est celle d’une belle sauce tomate, réduite mais encore généreuse. Retirez le bouquet garni (c’est bon, vous pouvez le jeter cette fois) et servez bien chaud.

Je conseille de saupoudrer le plat de levure de bière maltée, le goût se marie très bien avec la tomate.

Bon appétit, peas & love !

Poêlées·Recettes salées

Miam… du tofu aux champignons, châtaignes et noisettes !

  Toutes nos châtaignes doivent disparaître ! Car le déménagement approche, et qui dit déménagement dit congélateur à zéro.
Il y a bien pire dans la vie que d’essayer de trouver des façons d’accommoder les châtaignes (le voisin qui entend quand on tire la chasse d’eau, les témoins de Jéhovah qui viennent sonner à dix heures le samedi matin, les chats qui font tomber la salière derrière le lave-linge). bref, heureusement qu’on a les châtaignes pour se consoler !
J’aime beaucoup la châtaigne en soupe ou en purée, mais j’en ai fait pas mal ces derniers temps et j’ai décidé aujourd’hui de les accompagner de tofu et de champignons, pour une alliance de goût très automnale (vu les températures dans le sud, on ne se trompe pas de beaucoup). La noisette et son petit côté craquant parachève bien les saveurs de cette poêlée.

Tofu aux champignons, châtaignes et noisettes.

Ingrédients (pour deux personnes)
– 200g de tofu ferme
– 200g de champignons de Paris
– 200g de châtaignes cuites et pelées
– 15cl de crème végétale (amande ou soja)
– un oignon
– sel, poivre

Préparation
– Émincez l’oignon et faites-le revenir dans une poêle chaude avec un peu d’huile d’olive.
– Pendant ce temps, coupez les champignons et ajoutez-les à la poêle. Salez, poivrez et laissez cuire un petit quart d’heure, jusqu’à ce que les champignons soient presque cuits.
– Ajoutez le tofu au préalable coupé en petits morceaux. Une fois cuit, rajoutez les châtaignes et mélangez.
– Incorporez la crème végétale en remuant. Laissez épaissir quelques minutes supplémentaires et servez dans des bols ou des assiettes. Saupoudrez de noisettes concassées (c’est facultatif mais l’ensemble du plat étant plutôt fondant, cela rajoute du relief au palais.

Bon appétit & peas ‘nd love !

Et le lendemain avec du riz

Poêlées·Recettes salées

Miam… du riz et des végémerguez poivron-champignon-tomate !

Je présente aujourd’hui une botte imparable quand on est vegan : la végé merguez. Je ne dirais pas qu’on ne voit aucune différence avec une vraie merguez puisque ça fait tellement longtemps que je n’ai pas mangé de vraie merguez que je ne pourrais pas garantir mes souvenirs à 100%. Mais elles sont bluffantes et arrachent comme des vraies !
Mais dans ces merguez-là, au moins il n’y a pas d’oeil, de langue et d’autres joyeusetés d’animaux en tous genres (nan j’vous rassure, juste ceux qu’il est admis de manger). On les trouve dans les magasins bio (Naturalia, Bio Cop, Bio c’ bon, Eau vive, la Vie claire, etc), pas encore en grande surface, mais bientôt j’espère.

vege-merguez.
.
.

 

.

.

.

.

.Ingrédients Grill Steak : seitan* (eau, protéines de blé *) 73%, poivron rouge*, huile de tournesol*, extrait de levure*, amidon de blé *, oignons *,épices *, sel, épaississant farine de caroube *, carraghénane et gomme de guar.
* issus du commerce biologique


Riz et végémerguez poivron champignon tomate

Ingrédients
– un poivron
– un oignon
– 5 végémerguez
– 3 ou 4 beaux champignons de paris
– deux poignées de riz rouge
– un bocal de sauce tomate
– une pincée de bicarbonate de sodium
– herbes de Provence
– huile d’olive
– sel, poivre

Préparation
– Lancez la cuisson du riz rouge en suivant les indications sur le paquet (cuisson longue). Vous pouvez utiliser tout autre type de riz.
– Émincez l’oignon, le poivron et les champignons.
– Faites revenir l’oignon dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.
– Une fois l’oignon doré, ajoutez le poivron et les champignons. Salez, poivrez, et laissez cuire dix minutes.
– Lorsque le poivron commence à devenir fondant, ajoutez les merguez coupées en rondelles. Faites-les revenir dans la poêle quelques minutes.
– Ajoutez un quart de verre d’eau, puis la sauce tomate et les herbes de Provence. Mettez la pincée de bicarbonate afin de casser l’acidité de la tomate, et rectifiez l’assaisonnement en sel.
– Laissez mijoter une dizaine de minutes. Ajoutez le riz en fin de cuisson. Servez bien chaud, saupoudré de levure de bière (facultatif).

Bon appétit & peas ‘nd love !

Poêlées·Recettes salées

Miam… du potimarron et riz aux épices !

 

Une autre façon d’accommoder le potimarron qu’en soupe : revenu avec des épices, pour continuer dans les plats d’hiver bien réchauffants. Vous pouvez varier les épices au gré de vos goûts ou de l’achalandage de votre étagère à épices. Les quantités sont indicatives et peuvent varier au goût de chacun (on remarquera ma précision extrême concernant le grammage des épices. Plus le temps passe et plus je cuisine comme « les vieux », c’est à dire au pifomètre – ou avec assurance, selon ce qui vous semblera être le moins vexant.)


Potimarron et riz aux épices

Ingrédients
– 250g de potimarron épluché (ou de butternut)
– une poignée de riz (j’ai de petites mains !)
– un oignon
– 1/4 cc de cannelle
– une tombée de gingembre
– une tombée de cardamome
– une tombée de muscade
– sel, poivre

Préparation
– Coupez le potimarron en fines lamelles et émincez l’oignon.
Faites revenir l’oignon avec un peu d’huile dans une grande casserole. Ajoutez le potimarron, le poivre et les épices, puis l’équivalent d’environ un petit verre d’eau. Couvrez et laissez cuire une petite demie heure en vérifiant régulièrement que l’eau ne manque pas.
– Cuisez le riz le temps indiqué sur le paquet dans un grand volume d’eau (j’ai utilisé un riz basmati, le parfum se marie bien avec celui de la courge). Egouttez et ajoutez au potimarron.
– Laissez cuire une petite minute afin que le riz s’imprègne des saveurs du potimarron et servez chaud.

Bon appétit !